Patrick Cohen : "J'ai contribué à faire connaître l'Avenir en Commun."

Devant la progression fulgurante du candidat de la France Insoumise, un vent de panique a soufflé dans toutes les rédactions. Le temps du Mélenchon-bashing était venu et tous les oligarques détenant les médias se sont donnés le mot pour décrédibiliser l'homme pour qu'on ne fasse surtout pas référence au programme maléfique L'Avenir en Commun.

C'était sans compter sur l'abnégation et le professionnalisme de Patrick Cohen qui entretient des relations très cordiales avec Mélenchon, surtout lorsqu'il répond sans coup férir à la moindre demande d'interview. C'est un tel plaisir de se faire déchiqueter par des questions subversives que ce choix est tout à fait compréhensible.

A l'origine, Jean-Luc Mélenchon lui aurait écrit ce SMS : "On ne parle pas encore assez de moi Patrick, est-ce que tu pourrais me sortir une de tes boules puantes dont tu as le secret ?"

Surpris, nous lui avons demandé ce qui lui permettait de nous confier ce texto :

"Je n'ai aucune vergogne à dévoiler ce SMS privé car je sais qu'il sera bientôt édité dans le Canard Enchaîné, ce ne sera pas une première...
Sur le moment, je me suis dit qu'on reconnaissait bien là le personnage narcissique que je m'efforce pourtant de toujours présenter comme un simple porte-parole, en toute sincérité."

Patrick Cohen a alors passé ses nuits à éplucher l'Avenir en Commun mais à chacune des mesures terribles qui étaient proposées transpiraient l'humanisme, l'écologie ou le partage des richesses. C'était extrêmement ardu de trouver un angle d'attaque, jusqu'à la révélation. Mesure 62, page 98 :

"Instaurer une politique de codéveloppement avec l'Amérique latine et les Caraïbes en adhérant à l'ALBA (Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique)."

C'était inespéré : passer du Poutinisme qui commençait à avoir du plomb dans l'aile devant la grossièreté de la blague, pour l'exposer au Chavisme. Rien de tel qu'une bonne allusion à ce que beaucoup perçoivent comme une dictature sud-américaine pour les faire flipper.

Un bad-buzz savamment orchestré qui a fait mouche puisque l'équipe de communication de la France Insoumise a immédiatement riposté, vaine tentative, avec une vidéo explicative :

Il n'empêche que Patrick Cohen, grâce à cette intervention, a relancé les ventes du livre "L'Avenir en Commun" et la consultation du site LAEC.fr où tout le monde a pu vérifier l'origine du pseudo-scandale. Et par là-même, nombreux sont ceux qui ont rejoint le mouvement : quelle finesse d'esprit, quel coup stratégique dantesque !

Un grand merci à ce journaliste d'investigation malicieux qui a, par cette action, participé au grand bal des "épouvanteurs" à un moment fatidique.

A propos de lefiragot 32 Articles
L'auteur de cet article n'assume aucun de ses propos. C'est donc dans un souci d'anonymat paranoïaque que le Firagot prend la responsabilité de le publier malgré les foudres des oligarques détenteurs de 90% des médias. Cessez de gober : mâchez bien, recrachez si besoin. Indispensable pour votre intellect et l'intérêt général.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*