Exclusif : "Le port de la cravate rendrait plus intelligent !"

Cravate de Trump

D'après une étude scientifique du très respecté institut ONSEMBALEK, le port de la cravate augmenterait significativement le QI de son interlocuteur. Pour réaliser ce test impartial, les experts se sont appuyés sur une population masculine du 7ème arrondissement, siégeant au milieu et à l'aile droite du Palais Bourbon. Pour compléter le panel, l'institut a donné plus de poids à certains journalistes triés sur le volet par le gouvernement (c'est très à la mode en ce moment).

Les résultats sont véritablement stupéfiants. Par rapport à des individus "débraillés", portant de simples chemises, on note une nette augmentation de propos très posés : la corrélation avec la pratique de la langue de bois est flagrante. Cet exercice politique demande tout un art, une manipulation mentale avec un axe de réflexion ménageant toutes les idées pour ne pas provoquer de réactions clivantes : c'est là que la cravate donne un réel avantage. Elle apporte un sérieux qui inspire la confiance et la servitude au clampin qui, dans une phase hypnotique, se fie plus à l'apparence qu'au contenu.

Mais alors, si ce fait est avéré, pourquoi un groupe parlementaire comme La France Insoumise ne s'est-elle pas immédiatement conformée à la norme ?

Hé bien, c'est assez mystérieux mais nous avons constaté des effets de bords. D'anciennes études avaient déjà démontré que les hommes cravatés dans l'hémicycle avaient une certaine propension à l'égoïsme et au mépris du genre humain. Les nouveaux venus, notamment ceux qui se proclament du "renouvellement", n'ont en rien modifié cette conclusion. Peut-être cela vient-il du fait qu'ils étaient majoritairement dans des positions professionnelles privilégiées ?
Difficile à dire car ils sont dans de telles proportions à l'Assemblée qu'ils ne représentent absolument pas la diversité du peuple français.

De notre coté, nous nous interrogeons sur les conséquences d'un tel accoutrement si la population venait à l'adopter en toutes circonstances. Est-ce que comme leurs élus, les français se mettraient par mimétisme à se lever pour applaudir leur nouveau délégué de classe, pourtant connu pour être un tricheur notoire ?

Les sujets de ce début de mandat étant particulièrement inintéressants : déréglementation du code du travail, état d'urgence dans le droit commun, etc. Nous avons préféré, comme beaucoup de nos confrères, nous focaliser sur le respect strict de l'accoutrement vestimentaire de nos députés. Et Mélenchon, ce tyran rageux, qui n'en loupe pas une : "J'ai vu le matheux là, je vais lui expliquer ce qu'est une vrai cravate : c'est autre chose que son torchon satiné roulé en boule !".

Villani et Mélenchon

Bref, concluons avec le rapporteur de l'étude qui nous explique la raison pour laquelle nous avons dû attendre si longtemps cette découverte :

Nous hésitions encore à révéler nos conclusions jusqu'à ce qu'un fait indubitable nous donne un argument massue : "La preuve irréfutable de la suprématie intellectuelle donnée par la cravate, c'est que les femmes n'en portent pas !"

Voilà qui devrait mettre fin au débat.

A propos de lefiragot 40 Articles
L'auteur de cet article n'assume aucun de ses propos. C'est donc dans un souci d'anonymat paranoïaque que le Firagot prend la responsabilité de le publier malgré les foudres des oligarques détenteurs de 90% des médias. Cessez de gober : mâchez bien, recrachez si besoin. Indispensable pour votre intellect et l'intérêt général.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*