Un oligarque à l'Assemblée : Qui est (vraiment) François Ruffin ?

Ruffin en cravate

Le masque est tombé. François Ruffin vient de se faire rattraper par la divulgation de son patrimoine indécent qui le place, selon les experts financiers, au rang de milliardaire entre Bill Gates et Carlos Ghosn.

C'est donc en catimini, bien caché dans les rangs de la France Insoumise, que François Ruffin s'est offert financièrement une place de député à l'Assemblée Nationale. Comme nombre de députés LREM, considérant que le travail intermédiaire des lobbyistes est une perte de temps, le richissime journaliste préfère être à la source des décisions législatives. Autant voter directement les lois qui favoriseront ses amis de la haute finance et surtout son fabuleux empire :

Car oui, l'empire "fakirien" de cet oligarque va bien au-delà des frontières françaises. Son journal FAKIR n'est qu'un odieux alibi : c'est la vitrine gauchiste de ce qui est en réalité un conglomérat médiatique qui possède lui-même les autres groupes. Lagardère, Dassault, Drahi, Niel... Tous des prêtes noms qui sont ses obligés car derrière ces pantin nous avons retrouvé systématiquement la trace de cet homme discret.
Il se dit même que Ruth Elkrief lui vouerait une admiration secrète, elle qui distribuait en douce les tracts "Picardie Debout" dans les couloirs de la rédaction de BFMTV.
A l'en croire, il s'est forgé seul, envers et contre tous :

Il m'a fallu des années pour monter mon entreprise tentaculaire : je ne dois rien à personne. J'ai du gagner ma place à l'ENA, j'ai lutté pour être inspecteur des finances et personne ne m'a aidé pour devenir banquier d'affaires chez Rothschild. Si aujourd'hui je ne paye plus d'impôts en France, c'est grâce à ma domiciliation au Liechtenstein. Vous me croyez au-dessus des lois ? Avec ce poste de député, je n'en ai nul besoin : JE suis la loi !

Judge Dredd

Vous remarquerez qu'il mentionne "poste" et non "mandat". C'est dire qu'il considère l'Assemblée Nationale comme une entreprise et non pas comme une institution. Qui oserait faire de même ? A ce moment là, pourquoi pas considérer la France comme une "Start-up Nation" tant qu'on y est ! Nous ne sommes plus à une outrance près...

L'homme est modeste mais notre enquête démontre des ramifications obscures, des sociétés-écrans dans des paradis fiscaux : son nom a été cité à plusieurs reprises dans l'affaire des Panama Papers sans pour autant être inquiété. En tant que journaliste, on lui attribue la célèbre formule "optimisation fiscale", là où il s'agit de fraudes colossales qu'il tente de minimiser. Vous savez, ces évasions fiscales qui sont le premier cheval de bataille dans les ordonnances prévues cet été. Il faut agir vite !

Ruffin

En quelques semaines, il est devenu la coqueluche de l'hémicycle. Notamment, lorsqu'il a été premier à bondir et à applaudir à tout rompre pour l'élection à la présidence de l'Assemblée, tant méritée pour son ami de longue date, l'irréprochable François De Rugy.
Toujours vêtu impeccablement, ce qui a le don d'irriter ses opposants, il fait partie de ceux qui ont démontré que le port de la cravate rendrait plus intelligent.
Grâce à cette intelligence supérieure, il s'est adressé à ses collègues députés pour leur poser cette énigme à plusieurs reprises :

Auchan aujourd'hui procède à 870 suppressions d'emploi dans un groupe qui se porte très bien, puisqu'il a vu ses bénéfices augmenter de 14% l'an dernier, que les dividendes ont augmentés de 75% ce printemps 2017 et que le patron Gérard Mulliez en est une grande fortune française avec 26 milliards d'euros qui place largement en Belgique. Est-ce que dans ce cas là, il ne faut pas qu'il y ait une pression supplémentaire pour contraindre toutes les entreprises françaises à suivre ce genre de bonnes pratiques ?

Ce à quoi, le député LREM Sylvain Maillard, lui a apporté une réponse claire, nette, précise et sans bavure :

Voici donc le véritable visage de François Ruffin. Pour ce journaliste fictif qui agit comme une taupe afin de mieux connaître les méthodes révolutionnaires des Insoumis, tout est bon pour se placer. D'ailleurs, comment s'appelle son film documentaire récompensé aux Césars, celui tourné à la gloire de Bernard Arnault ?
Je vous le donne en mille : "MERCI PATRON !".
Oui, vous avez bien lu : MERCI... PATRON. Il ne cache même plus son amour pour le patronat. C'est totalement assumé, tout le monde l'avait sous les yeux : il aura fallu le courage de notre rédaction pour dénoncer haut et fort cette imposture.

Une de plus qui sera certainement retweetée sans aucun filtre avec des orgasmes précoces dans les cercles de fins stratèges du FN et de LREM...

A propos de lefiragot 32 Articles
L'auteur de cet article n'assume aucun de ses propos. C'est donc dans un souci d'anonymat paranoïaque que le Firagot prend la responsabilité de le publier malgré les foudres des oligarques détenteurs de 90% des médias. Cessez de gober : mâchez bien, recrachez si besoin. Indispensable pour votre intellect et l'intérêt général.

6 Comments

  1. C'est nul comme truc et c'est même pas humoristique, générateur de confusion, pauvre France, on est bien loin de l'humour caustique de Talleyrand. Vous n'avez vraiment rien d'autre à faire de plus intéressant ?

    • Nous prenons note que cela ne vous a pas plu, contrairement à la majorité de ceux qui ont consulté l'article et qui l'ont apprécié. En termes d' "humour" chacun en a sa définition et ses limites.
      Merci de comprendre que c'est aussi volontairement provocateur et que la ligne éditoriale est de dénoncer les exagérations et manipulations de la majorité des médias. Nous soutenons bien entendu François Ruffin dans ses combats, n'en doutez pas. Nous pensons participer positivement même si cela vous a échappé.

    • Complètement d'accord. j'a vu plein de personnes prendre cvet article au sérieux sur facebook, et l'objectif est clair : la confusion pour décrédibiliser un homme du peuple....Beurk

      • Vous avez eu une interprétation qui n'est pas la finalité de cet article. Désolé de vous l'apprendre mais vous faites partie d'une minorité n'ayant pas perçu que le trait est tellement caricatural (à moins de s'arrêter au titre) qu'il est impossible de prendre cet article au premier degré.
        Pour information toute la ligne éditoriale de ce site est de prendre le contre-pied des informations : c'est le même principe pour FranceTVDésinfo et le Gorafi. Même si vous incendiez systématiquement ces sites, nous ne comptons pas modifier cette ligne éditoriale pour les quelques personnes qui n'acceptent pas ce sens de l'humour.
        Tous nos articles précédents sont sur ce même principe, vous pouvez vérifier. Maintenant, nous n'obligeons personne à nous soutenir ou nous apprécier. Nous souhaitons simplement pouvoir continuer à exercer notre liberté d'expression et nous sommes, pour notre part, convaincu que c'est par ce type d'actions que nous renvoyons la monnaie de leur pièce aux médias qui nous ont particulièrement soignés pendant les campagnes de la France Insoumise.
        Ces articles sont un moment de détente pour beaucoup et dans le contexte actuel, l'humour est un moyen de décompression salvateur.

        Ce que je remarque et que je trouve assez triste, c'est qu'effectivement un certain nombre d'Insoumis n'ont pas ce sens de l'autocritique qui est sain et nécessaire pour justement éviter qu'on nous prenne pour des fanatiques.

  2. Super ce texte. Bravo Monsieur Ruffin. Je continue à vous admirer pour votre pugnacité.votre verbe. Merci pour tous les gens qui ont besoin d'aide. Nous savons très bien que nous allons vers un appauvrissement de la population. Vous et vos collègues sont notre seul espoir.

    • Merci à vous. Cela fait du bien au moral vu que certains sont passés à coté (souvent en ne lisant que le titre...) et pensent que c'est contre-productif.
      Nous pensons qu'il faut au contraire dénoncer par la caricature même s'il est vrai que cet article est volontairement provocateur.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*