Bruno Lemaire fait du social : "Y a pas marqué Mère Teresa !"

Bruno Le Maire

Macron, ce prophète du social, s'était arrogé le titre de Jupiter. Bruno Le Maire s'est, quant à lui, mis à fantasmer en se voyant comme Hermès le messager des Dieux. Nous ne savons pas ce qu'ils fument à l'Élysée mais ça n'est certainement pas que des cordons bleus...

C'est donc le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, qui du haut de son Olympe virtuelle nous a délivré le message suivant :

Le sort des plus fragiles est la priorité absolue du gouvernement.

Si vous ne vous êtes pas étranglé à la lecture de cette envolée lyrique, c'est certainement que votre conception de la société est proche de la vision de celle des Teletubbies. A moins que vous ne soyez pas redescendus de votre infiltration de narcoleptiques diffusée à haute dose par les principaux médias nationaux. Si pour Marx "la religion est l'opium du peuple", nul doute que dans notre société où la religion a tendance à battre de l'aile, il l'aurait aujourd'hui remplacée par le mot "presse".

Sur le coup nous avions comme un doute sur la véracité d'une telle assertion. Il faut avouer que c'était loin d'être une évidence mais lorsque nous avons insisté auprès de lui, il a semblé bougon. Voire même d'une violence verbale plus coutumière d'un Mélenchon enragé (son état naturel au repos) :

Nos actions pour le social ?...
Là j'ai rien qui me vient de suite mais y a pas marqué Mère Teresa !

Nous avons donc fait le recensement pour l'aider.

Social ? Vous avez dit social ? Comme c'est bizarre !

Prenons pour exemple les emplois aidés.
Vous pensiez sans doute qu'ils permettaient à certaines personnes d'avoir accès à un emploi qui pouvait se pérenniser ou aider à en trouver un autre plus valorisé ?
Mais c'était sans compter (sic) sur le jugement tout en délicatesse de la ministre du travail Muriel Pénicaud qui les trouve "coûteux" et "inefficaces". C'est vrai que 25% des gens qui trouvaient cet emploi rendu permanent, c'était déjà trop. Alors qu'une mesure aussi performante que le CICE (qui nous coûte plus de 20 milliards tous les ans) a fait ses preuves, au moins pour ceux qui en profitent. C'est à dire les entreprises, soyons honnêtes pour une fois.

D'où la mesure sociale radicale de ne renouveler aucun emploi aidé dès à présent ! Merci pour cette consigne qui a été passée auprès de toutes les agences Pôle Emploi et qui laisse dans l'errance la plus totale les anciens employés, les associations, les collectivités locales et même certaines écoles.

Puisque le souhait du gouvernement est plutôt de mettre en oeuvre des formations individualisées qui arriveront dans "un certain temps", en attendant ils pourront toujours faire des ateliers de macramé pour s'occuper ou du bénévolat pour nourrir leurs familles. Tout est social, puisqu'on vous le dit !

C'est d'ailleurs certainement aussi dans cet esprit que cette mesure a permis d'offrir une semaine de vacances supplémentaires pour les instituteurs en retardant la rentrée scolaire sur l'île de la Réunion.

Macron au tableau
Quand tu fais confiance au premier de la classe...

En même temps, la Réunion c'est comme l'île de la Guyane : c'est loin, c'est chouette pour faire un séjour touristique d'une ou deux semaines mais ce serait une mauvaise idée d'y laisser vivre des français à long terme. Déjà que l'éducation en métropole c'était tout sauf une priorité vu la maltraitance infligée par les gouvernements précédents, vous pensez bien qu'en Outre-Mer le budget est ciblé pour le folklore des plages plutôt que l'apprentissage des fondamentaux scolaires...

Les entreprises aussi ont bien compris qu'en terme de social, avec le support du gouvernement qui apporte tellement de renouveau, c'était désormais "open-bar". On voit ainsi fleurir des petites annonces telles que la recherche d'un "stagiaire aguerri" comme celle que La Dépêche du Midi a osé demander avant de mystérieusement supprimer son tweet. Certainement parce qu'un candidat a été retenu plus que pour toutes les réponses leur expliquant la pertinence d'une telle initiative.

Un toit vaut mieux que deux tu l'auras

Toujours dans un soucis d'actions sociales, nous apprenons que le gouvernement envisage d'assouplir l'obligation du quota de 25 % d'HLM. Après tout, ce sera une charge en moins pour les communes donc voilà encore de quoi nous réjouir. Entre nous, les logements risqueraient d'être vacants devant l'impossibilité financière de s'acquitter du loyer pour une bonne partie de la population. Elle n'aura qu'à s’accommoder de la douceur granuleuse des trottoirs sous leur séant et la chaleur des toits de cartons en hiver.
D'ailleurs, pour votre portefeuille d'actions, nous vous conseillons d'investir dans des actions Décathlon car les prévisions de vente de tentes Quechua sont extrêmement optimistes dans les mois à venir.

Tente quechua, un logement social
Macron est un homme de parole : des dizaines de milliers de logements en prévision !

Bien sûr, pour ceux qui sont dans le besoin, vous n'aurez pas manqué de remarquer la baisse significative de 5€ des APL dès la rentrée. Voilà de quoi commencer un régime en sautant un repas ou deux par mois : le gouvernement fait ainsi un geste de santé publique en vous évitant l'obésité !

Comme ils nous l'ont très intelligemment expliqué : ce sont les propriétaires qui en profitent pour augmenter leurs loyers puisqu'ils savent que les gens toucheront des APL. Du coup, les propriétaires étant extrêmement sensibles à la situation précaire des locataires, ces bienfaiteurs ont immédiatement réagi en abaissant le prix des loyers pour compenser. C'est d'ailleurs ce que prouve une étude très récente avec la forte hausse des loyers étudiants. CQFD.

Rien ne se perd, tout se transfère

Dans cette enquête de mesures sociales nous aurions pu aussi détailler la hausse de la CSG et la casse du Code du Travail mais vous êtes déjà certainement au courant et nous ne voudrions pas vous spoiler la série de la rentrée. Vous savez, celle dont vous êtes le héros malheureux qui découvre avec stupéfaction que le sable qui vous relaxait sur la plage aura une toute autre utilité bien moins agréable à l'application en profondeur de ces "avancées sociales".

Vous allez nous dire que tout ceci semble bien cynique. Et vous auriez raison mais en creusant bien nous avons trouvé cette mesure sociale qui va soulager des familles entières, une idée grandiose qui va élever notre société au rang le plus haut en termes d'humanité et de juste répartition des richesse : la baisse de l'ISF.
Nous parlons ici de 3 milliards d'euros de cadeau fiscal pour les 3000 foyers les plus riches, une broutille...

Jeter de l'argent
Ne soyez pas choqués : c'est biodégradable !

Avouez. Vous hésitiez encore à vous offrir ce petit yacht pour faire la star auprès de vos amis bourgeois et vous la jouer "Bernard Arnault style" ? Lâchez vous ! Vous en rêviez, Macron l'a fait.
Enfin un petit coup de pouce pour ces privilégiés qui n'ont jamais été dans le besoin et qui méritaient bien qu'on les soulage de cet impôt profondément injuste. Imaginez tout cet argent qui risquait d'être dépensé pour sortir de la misère ces gueux oisifs.
Autant qu'il soit dilapidé dans l'industrie du luxe qui se porte de mieux en mieux grâce à ces mesures profondément sociales comme nous n'avons eu de cesse de le démontrer ici.

Dites les pauvres, ne devriez pas vous réjouir de savoir que les "moins pauvres" vont bientôt vous rejoindre pour agrandir cette grande famille de plus de 9 millions de personnes ? Vous allez vous sentir moins seuls grâce à ce système vertueux. Bruno Le Maire vient de vous le dire : vous êtes une priorité absolue ! Après les dividendes des actionnaires, vous l'aurez compris.

Fort heureusement nous avons été là en première ligne, mois après mois avec nos confrères du "Parti médiatique" pour vous maintenir la tête sous l'eau dans votre fatalisme, votre dégoût de la politique et vous convaincre de vous abstenir tout simplement. Imaginez un instant votre vie si seulement vous aviez saisi la main tendue et compris qu'il y avait un moyen de vous en sortir. Un peu plus d'information objective et vous auriez voté pour la France Insoumise qui vous aurait permis d'être réhabilités dans la classe moyenne.
Vous l'avez échappé belle, n'est-ce pas ?

A propos de lefiragot 31 Articles
L'auteur de cet article n'assume aucun de ses propos. C'est donc dans un souci d'anonymat paranoïaque que le Firagot prend la responsabilité de le publier malgré les foudres des oligarques détenteurs de 90% des médias. Cessez de gober : mâchez bien, recrachez si besoin. Indispensable pour votre intellect et l'intérêt général.

3 Comments

  1. Le ton ironique du texte a le don de faire passer des vérités relatives à certaines situations graves ou ubuesques sur ce que vit la population. Aussi les tortueuses manœuvres de personnages politiques pour faire croire à un temps présent autant que futur bien meilleur, puisque chacune et chacun détient la recette du bien-être éternel.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*