Teambuilding LREM : "On est des Marcheurs winners !"

Teambuilding

La séance de teambuilding des LREM s'est donc déroulée pendant deux jours, le 18 et 19 septembre derniers, aux Docks d'Aubervilliers.
Nous avions cru pouvoir profiter de notre statut privilégié pour y entrer mais il a fallu accompagner notre demande d'une somme rondelette pour y parvenir. Le Marcheur s'appâte à l'oseille et force est de constater qu'il peine à cacher sa boulimie dès qu'on lui agite quelques biffetons sous le tarin.

Voici une retranscription du discours des G.O.L.E.M (Gentils Organisateurs Lénifiants d'En Marche) :

Pour éviter tout incident, merci d'éteindre vos portables et de déposer vos casques de motos à l'entrée.
Oui, pardon ?
...
Non, Pascale, la visite des lieux est gratuite, merci de ne pas la facturer à tes bus de seniors.

Ladies and gentlemen, si vous êtes ici aujourd'hui c'est pour être à la hauteur d'Emmanuel, notre lead manager. Grâce à notre stratégie business & médias, notre OPA sur la start-up nation française s'est soldé par une victoire borderline.

Mais plutôt que flooder le chan' vocal, now le pitch :

Nous avons 48 heures pour cesser de nous ridiculiser entre les couacs de com', l'absentéisme et les affaires qui nous plombent.
Cette initiative vise à remodeler votre design corporel et psychique afin qu'ils fittent à notre project.
Nous avons fait un brainstorming : vous n'étiez pas invités parce qu'on ne voulait pas être pollués. Il en a résulté que dans l'univers geek vous seriez catégorisés chez les "noobs".
Notre job, c'est de faire du levelling pour vous faire devenir des political roxors.

On entre ici comme dans une gare : vous pensiez être "ceux qui réussissent" mais vous faites encore partie de "ceux qui ne sont rien".
Pour la plupart d'entre vous, vous êtes de la marchandise politique low-cost, du député discount recruté sur CV et fatalement vous avez enchaîné les bourdes chez Bourdin.
Quand vous sortirez d'ici, vous serez des aigles prêts à fondre sur leurs proies, des déchiqueteurs féroces de la FI, des apôtres dévots du macronisme.

Notre main slogan sera donc :

"Fini les serial-glandeurs, on est des Marcheurs winners !"

Atelier "Séminaire de remotivation"

Pour renforcer votre cohésion, nous prenons appui sur Macron-c'est-moi-le-chef fanfaronnant devant les généraux qui se sont prosternés devant l'évidence : lui-même n'ayant jamais porté l'uniforme, respect total of course.
De cette anecdote, nous en profitons pour nous adresser à vous comme des "blue-dicks" :

Full metal lrem
Jean-Pacôme en plein reconditionnement zen

- Je vous préviens que le prochain qui fait une connerie, je lui dévisse la tête et je lui chie dans le cou !
Est-ce que c'est clair ?
- Chef, oui chef !
- Chef, oui chef !
- Chef, oui chef !
- Chef, oui chef !
- Chef, oui chef !
- J'ai rien entendu !
- CHEF, OUI CHEF !
- CHEF, OUI CHEF !
- CHEF, OUI CHEF !
- CHEF, OUI CHEF !
- CHEF, OUI CHEF !
- C'est pas gagné...

Cette méthode de remotivation collective portera sans doute ses fruits lorsque les votes seront demandés avec une réponse à l'unisson.

Atelier "Mon rôle et mon ambition de député LREM"

Ne vous inquiétez pas vous allez gagner de l'argent même si pour beaucoup ce sera certainement moins qu'avant. Je sais, c'est un sacrifice d'être limité à 5 smics par mois mais considérez cela comme de l'argent de poche.
A ce propos vous verrez ensuite l'atelier "Comment masquer mes accointances avec les lobbyistes". Pour ceux, et ils sont nombreux, qui sont d'anciens lobbyistes, la tâche est facilitée : il suffira de prétexter des rapports cordiaux avec vos anciens collègues et les journalistes seront conviés à regarder ailleurs.

Vous veillerez qu'à chaque table il y ait au moins un ancien du PS ou des LR : ce ne sera pas difficile, il y en a pléthore. Vous apprendrez avec eux comment conserver vos privilèges quitte à trahir votre pensée politique. Aucune inquiétude, les gens ont la mémoire courte : nos services de désinformation y travaillent, ils ne vous en tiendront pas rigueur. Le maître mot est de développer vos facultés d'adaptation, accéder à un partnership hype pour avoir le swag.
L'adaptabilité étant une base de la servitude, de la soumission et de l'obéissance, vous allez vous régaler.
Pour la malléabilité des convictions et l'opportunisme, prenez exemple sur votre porte-parole Aurore : elle est très affûtée à ce sujet, ça fait des années qu'elle pratique.

Atelier "Jeu de rôle"

Le problème avec les députés FI c'est qu'ils assènent des vérités et cela nous déstabilise. Alors que faire ? And so what ?
Passons à une mise en situation concrète :

- Jean-Pacôme, ouvrez l'enveloppe devant vous et dites à haute et intelligible voix ce que vous y trouvez.
- Une grande plume verte...
- Les plumes vertes représentent les militants écolos. De la chienlit qu'on a essayé de désherber au Round-Up en recrutant Hulot en tête de gondole. Ça marche très bien pour le péquin moyen, les vrais écolos sont moins dupes.
- Mais c'est humiliant ! Je vais quand même pas devoir me mettre cette plume dans le... enfin le...
- Vous avez un bandeau dans l'enveloppe, Jean-Pacôme. Suivez un peu...

- Bien. Mise en situation : Jean-Pacôme prenez place. Imaginons que vous ayez à répondre à Ruffin.
- Naaaan ! Pas Ruffin !
- ... Les autres, allez me le chercher et rassurez-le avant de le faire se rasseoir.
- Pas Ruffin... Pitié, pas Ruffin.

Finalement Jean-Pacôme ne s'en est jamais remis. Étant entré en état de choc, il a fallu l'anesthésier avec le discours de Macron au congrès de Versailles. C'est d'ailleurs une démonstration de sérendipité : en voulant galvaniser son auditoire, des scientifiques auraient prouvé que ce discours était capable d'endormir les mouches tsé-tsé.

Toute bonne chose a une fin... surtout le teambuilding

La journée s'éternisant trop lentement, les organisateurs demandèrent le silence (qui était de facto déjà présent, n'ayant rien à se dire) pour faire une annonce amazing :

Il nous est apparu que nous devions renforcer notre visual identity. Peut-être que certains d'entre vous se souviennent encore de Skippy le kangourou ?
Nous vous présentons donc notre animal totem, "Sheepy le mouton" :

Mouton

En fait, nous l'avions déjà introduit stratégiquement sur la couverture du deuxième cahier d'été (entre les couples gays) pour que la populace s'en imprègne de manière subliminale. D'après les tests psychologiques, ce serait l'animal dont notre comportement se rapprocherait le plus.

La soirée festive a vu la venue d'Édouard Philippe : un grand bout-en-train qui n'a rien à envier aux "raffarinades" lorsqu'il a un minimum préparé ses fiches.
Il s'est tout de même permis une boutade pour finir son allocution :

- Constance-Philipinne, n'abusez pas sur le kir royal. La dernière fois, après le deuxième verre, vous n'étiez pas que "pompette" comme vous le hurliez débraillée à quatre pattes sur les tables...

A notre grand regret, nous n'avions plus les moyens financiers pour assister à la seconde journée et nous nous sommes donc contenté du programme :

  • Atelier "Ne pas applaudir avant que votre collègue ait parlé"
  • Atelier "Ne pas voter contre ses propres articles de loi même si un FI est pour"
  • Atelier "Apprendre à ne pas parler quand les micros ne sont pas encore coupés"

Pour ce dernier nous pensons connaître quelques raisons de son importance car cela rompt avec leur idiome natal (la langue de bois) :

Il se murmure que la petite "sauterie" aurait coûté la bagatelle de 250 000 euros : autant d'argent qui n'ira pas à cette masse populaire qui nous vampirise.
Vous savez bien, celle qui subsiste honteusement sur la culture de l'assistanat sans laquelle nous serions déjà les Masters of the World !

A propos de lefiragot 31 Articles
L'auteur de cet article n'assume aucun de ses propos. C'est donc dans un souci d'anonymat paranoïaque que le Firagot prend la responsabilité de le publier malgré les foudres des oligarques détenteurs de 90% des médias. Cessez de gober : mâchez bien, recrachez si besoin. Indispensable pour votre intellect et l'intérêt général.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*