Évolution à France Télévisions : "Bonjour l'ambiance !"...

Siège France Télévisions

Épinglés par les directions juridiques de Radio France et de France Télévisions, nos confrères de FranceTvDésinfo ont été contraints de changer de nom et de charte graphique. L'information est divulguée dans ce communiqué qui dévoile leur nouveau site : WorldTvDésinfo.
Nous nous sommes donc intéressés à France Télévisions, cette référence exemplaire qui règne, au pif, sur le PAF des poufs. Et c'est ainsi que nous avons pu découvrir, à tout hasard, un document émanant du SNJ-FTV (Syndicat de journalistes de France Télévisions), ce qui a su confirmer leur grande probité et la saine ambiance de travail qui les anime.

Hypothèses de départ

Grâce à leur cordiale lettre de mise en demeure pour contrefaçon, dont nous avons pu nous procurer des extraits, nous avons remarqué deux passages croustillants :

mise en demeure France Télévisions

Il y a effectivement de quoi être "soucieux" par les temps qui courent. Nombre de journalistes se sentent chaleureusement incités à suivre les courants dominants afin d'assurer leurs arrières. La précarité galopante de leur métier ayant mystérieusement du mal à être incarnée par une licorne rose batifolant dans le jardin d'Éden.

Sur ce point nous avons légèrement tiqué sur le fait que nos confrères soient taxés d'alimenter le site avec des "brèves d'informations fictives". En toute subjectivité impartiale, il s'agit pourtant d'articles extrêmement documentés et dont la pertinence a été louée par nombre de leurs lecteurs.
Mais soit, intéressons nous donc à la manière dont ils devraient évoluer pour atteindre ce fantastique niveau tellement enviable...

France Télévisions : "Motion impossible"

Soucieux, nous aussi, d'en savoir plus sur la recette miracle qui leur permet de "garantir une qualité et la véracité de l'information", nous avons donc repéré un communiqué très récent de leur syndicat de journalistes (le SNJ-FTV) qui semble immédiatement faire leurs louanges :

S'ensuit bien évidemment une longue liste de flagorneries pour leur hiérarchie qui plane dans les hautes sphères intellectuelles. On y trouve instantanément les qualificatifs joviaux qui confirment les arguments avancés dans la lettre adressée aux ex-FranceTvDésinfo :

Nous y découvrons également des conditions de travail idylliques et une liberté d'expression que le monde entier nous envie. Rappelons que la France se classe royalement au 39ème rang mondial concernant la liberté de la presse.
Difficile de rester de marbre devant cet enthousiasme communicatif qui vous file une patate terrible (dans la tronche...) :

Mais voilà, comme chez tous les syndicalistes il y a toujours cette tendance à être un peu chafouins et ronchons. Toujours à voir le verre aux trois-quarts vide, ça ne manque jamais !
Vivement que notre président y remettre bon ordre en réintroduisant les sanctions par coups de fouet : ce serait dommage de bichonner nos amis saoudiens et de ne pas emprunter ce qui fait le charme de leur folklore local.

Tout cela n'est bien entendu qu'un effet de manche. Sans ce camouflage artistique, la complaisance des syndicats envers leur direction serait bien trop flagrante.
C'est pourquoi ils nous font le coup du rappel à leur "Charte d'Éthique". Vous savez, ce genre de document pompeux que le patronat vous concède avant d'être leur sujet favori de blagues dans leurs cercles d'élites...

C'était juste pour information car cette motion ne saurait insister trop lourdement sur l'indépendance de leur travail qui pourrait être mise en danger. Fort heureusement nous avons été rassuré sur ce fait, grâce à une simple question à un des journalistes :

- Comment savez-vous que vous êtes indépendant ?
- Je sais que je suis indépendant, j'en suis certain !
- Comment pouvez-vous en être aussi sûr ?
- C'est mon patron qui me l'a dit...

Pour que cette indépendance soit mise en péril, il faudrait bien entendu que des pressions soient exercées en haut lieu. Ce qui n'est pas près d'arriver vu leur neutralité exemplaire dont ils ont su faire preuve à l'égard de notre auguste président.

Et de finir en beauté en fustigeant les sites de "fake news" qui sont devenus légion. Pour des raisons assez incompréhensibles d'ailleurs, au vu de cette honnêteté conservée grâce aux dirigeants de tant et tant de médias irréprochables.
Cela nous a rappelé une anecdote d'ailleurs :

- Très bien ton interview, Michel.
- Merci patron.
- Juste un truc : ton Pinocchio là, tu es bien certain qu'on a besoin de parler de son nez ?

La démocratie. C'était donc ça que l'on cherchait sans arriver à mettre le doigt dessus...
La démocratie c'est comme la fève dans la galette des rois : moins il y en a, plus on la recherche !

Merci pour la leçon

Ainsi donc preuve est faite de cette marge de progression colossale. Devant un tel foisonnement de preuves, un tel enthousiasme de leur personnel, nous ne pouvons que nous incliner devant cette suprématie grandiose du "traitement de l'information".

Merci France Télévisions : nous savons désormais ce qu'il reste à faire. Traiter nos rédacteurs avec le plus grand respect et la plus grande déférence, saupoudrer le tout d'une séance de teambuilding macronesque et nous nous jetterons mutuellement des pétales de fleurs dans les bucoliques travées de nos open-spaces paradisiaques. Nous affranchir de ce statut "parodique" qui nous colle aux basques pour enfin s'élever jusqu'aux sommets épiques de la Vérité avec un grand V...
Et surtout la Qualité avec un gros Q !

A propos de lefiragot 31 Articles
L'auteur de cet article n'assume aucun de ses propos. C'est donc dans un souci d'anonymat paranoïaque que le Firagot prend la responsabilité de le publier malgré les foudres des oligarques détenteurs de 90% des médias. Cessez de gober : mâchez bien, recrachez si besoin. Indispensable pour votre intellect et l'intérêt général.

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*