Entre le panda Yuan Meng et Brigitte Macron : le divorce est consommé !

Brigitte Panda

Crise à l'Élysée : Yuan Meng, le bébé panda adopté par Brigitte Macron, révoque sa marraine et demande à être rapatrié en Chine. En effet, le jeune plantigrade se plaint d'avoir servit de "faire valoir" à l'insu de son plein gré.

Contacté par notre sublissime grand reporter, l'illustre Patrick Couenne prêté par WorldTvDésinfo, Emmanuel Macron (aka Jupiter) a bien voulu descendre de son nuage divin pour nous laisser un commentaire laconique :

EM : J'avais bien besoin de ça. Passe encore les démissions du Ministre de l'Écologie puis celle du Sport mais là c'est vraiment un coup dur ! C'est pas avec ce cataclysme que je vais remonter ma cote de popularité en berne...

PC: En parlant de "berne" d'ailleurs, vous avez aussi Stéphane Bern qui menace de quitter son poste.

EM : Qui ça ?... Ah oui, sa tête me dit vaguement quelque chose. Le clown royaliste, là ? Next.

Entretien avec un Panda

Panda Couenne
Patrick Couenne prend des risques insensés.

Votre humble serviteur parlant bien évidemment couramment le pandarin, la langue officielle du panda chinois, j'ai pu longuement converser avec ce tas de poils bougon :

Patrick Couenne : Je vous sens chafouin, jeune Panda One.
Pourtant, être le filleul de Brigitte Macron devrait vous combler de bonheur. Beaucoup d'autres bestiaux vous envient assurément.

Yuan Meng : Vous croyez vraiment que j'ai eu le choix ? Qui pourrait accepter volontairement d'être la "mascotte de Brigitte", le "joujou médiatique à sa maman" ?
Ça relèverait du même niveau de naïveté que Nicolas Hulot acceptant d'être Ministre de l'Écologie dans un gouvernement dont le Premier Ministre est un ex-lobbyiste d'Areva.

PC : Certes, mais elle est bien habillée quand même, non ?

YM : Et ma patte dans ta mouille ?! Tu m'écoutes là ou tu baves comme tous les autres ?
Si c'est ça "la première dame de France", à ce compte là j'ose même pas imaginer à quoi ressemble la dernière...

PC : Vous vous sentez abandonné ? Vous n'êtes pas extatique comme nous le sommes tous lorsqu'elle vous approche ?

YM : Franchement ? Ça m'en touche une sans faire bouger l'autre...
Et encore moi c'est rien, je suis pas le plus à plaindre. Quand on la voit faire des gargarismes avec la cause des handicapés et qu'elle bronche pas sur le coup de fumiers sur la loi ELAN, voilà quoi.

PC : Soit. Changeons de sujet. Vous pensez que votre pays d'origine peut être la source d'une discrimination particulière ?

YM : C'est sûr que si je venais d'Arabie Saoudite, on me privatiserait une plage et j'aurais le droit à des selfies avec sa majesté Macron.
Ah ça, quand il faut refourguer des armes, histoire de bousiller du Yémenite dont tout le monde se contrefout, il est là le type ! Mais dès qu'il faut s'occuper du bébé panda chinois, c'est pas la même mayonnaise...

PC : Décidément, vous en voulez à la France entière ! Vous comptez vraiment vous échapper du zoo pour rejoindre la Chine ? C'est votre dernier mot ?

YM : C'est mon dernier mot, Jean-Pierre.

PC : Moi, c'est Patrick.

YM : Ah ouais, quand même...

Visiblement levé de la mauvaise patte, cet ours mal léché n'était pas dans une humeur des plus cordiales comme vous pouvez le constater. J'ai préféré couper court avant de le transformer en brochettes pour un barbecue de fin d'été. Ce qui m'aurait certainement apporté la foudre hargneuse de la tyrannie des vegans, ces olibrius qui s'inquiètent de la condition animale et de la planète. On aura tout vu...

A propos de lefiragot 40 Articles
L'auteur de cet article n'assume aucun de ses propos. C'est donc dans un souci d'anonymat paranoïaque que le Firagot prend la responsabilité de le publier malgré les foudres des oligarques détenteurs de 90% des médias. Cessez de gober : mâchez bien, recrachez si besoin. Indispensable pour votre intellect et l'intérêt général.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*