Agathe démissionne !

Trop c'est trop. La coupe est pleine. La Première Poule de France jette l'éponge. Peu importe le remaniement ministériel en cours, elle ne brigue plus de place au gouvernement où elle n'aurait pourtant pas démérité vu le haut niveau de performance de ses membres.

C'est un tournant tragique dans le quinquennat Macron. Passe encore la démission d'un Hulot désabusé, d'une Flessel rattrapée par la justice fiscale ou d'un Collomb baron local voulant retrouver son fief. Mais notre Président aura du mal à se remettre de cette perte terrible, une fidèle parmi les fidèles (s'il en reste encore...).

Ce fut pour le moins rocambolesque. Après avoir essuyé un premier refus, Agathe a vu sa démission enfin acceptée et va pouvoir voler de ses propres ailes vers des cieux nouveaux.
Quand on lui reproche de profiter de la vague démissionnaire actuelle pour s'éclipser, elle caquette de dépit et nous livre un témoignage poignant de sa relation présidentielle :

"Emmanuel ne me regardait plus comme avant. Depuis l'affaire Benalla, j'ai senti que quelque chose s'était cassé entre nous."

C'était elle, son véritable garde du corps !

Une "décision inéluctable" pour Agathe

Depuis quelques mois déjà, son rendement baissait en synchronisation avec les sondages de son idole. Elle a d'ailleurs longtemps hésité à demander une rupture conventionnelle collective avec ses camarades "premières de corvée". Une option permise grâce au nouveau Code du Travail qui évite de s'ennuyer avec des licenciements collectifs...

La larme à l’œil, elle quitte en claudiquant l'Élysée sans se retourner. Elle qui aura tant fait pour l'image de la France (et de BFMTV) et qui dit ne rien regretter. Elle gardera un souvenir ému de ce vieux monsieur lyonnais qui venait lui tripoter le fion tous les matins pour savoir si un œuf arrivait.

"Ah, si seulement Gégé était encore là..."

A propos de lefiragot 39 Articles
L'auteur de cet article n'assume aucun de ses propos. C'est donc dans un souci d'anonymat paranoïaque que le Firagot prend la responsabilité de le publier malgré les foudres des oligarques détenteurs de 90% des médias. Cessez de gober : mâchez bien, recrachez si besoin. Indispensable pour votre intellect et l'intérêt général.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*